Une agression à caractère sexuel est un acte de violence, de domination et de contrôle. Ce n’est pas l’expression d’un désir sexuel.

  • Le Code criminel du Canada sanctionne toute activité sexuelle faite sans le consentement de la personne.
  • Une activité sexuelle est consentie quand elle est acceptée de plein gré : il ne faut pas qu’il y ait usage de la force, de menace, de manipulation ou d’abus de pouvoir ou d’autorité et la personne doit être consciente et non intoxiquée.
  • Chaque personne a le droit de refuser une activité sexuelle et peut décider à tout moment d’y mettre fin.
  • Seul l’agresseur est responsable de l’agression. Une victime n’est jamais responsable et ne doit pas être blâmée pour ce qui lui est arrivé, peu importe son comportement, son habillement, etc.
  • Au Canada, une femme sur trois est victime d’agression à caractère sexuel. Dans la grande majorité des cas, la victime connaît l’agresseur.
  • Les victimes et les agresseurs appartiennent à tous les groupes d’âges, classes sociales, professions, religions, groupes ethniques, etc.