Si tu remarques quelque chose d’anormal, vérifie ce qui se passe et fait confiance à ton intuition. 85% des jeunes victimes d’agression sexuelle connaissent leur agresseur.

Des comportements ou des paroles de nature sexuelle non voulus constituent de la violence à caractère sexuel. Une personne ne peut pas utiliser sa position d’autorité pour intimider ou faire du chantage à des élèves.

Lorsque tu constates qu’une personne utilise son pouvoir pour imposer ou obtenir des faveurs sexuelles.

Tu as plusieurs options pour intervenir sans risque. Tu peux :

  • Aller voir l’élève et lui demander si elle va bien ;
  • Soutenir l’élève : écoute-la et suggère-lui d’aller en parler à quelqu’un ;
  • En parler à une personne de confiance à l’école ou dans ton entourage.