Pourquoi tracer les limites?

La violence à caractère sexuel existe bel et bien en Ontario. Elle est présente dans toutes les villes et toutes les communautés de la province et elle a des effets sur la vie de nos amies et amis et sur celle de notre famille et de nos collègues. La violence à caractère sexuel peut et doit être éliminée. Pour ce faire, une campagne provinciale et bilingue de prévention de la violence à caractère sexuel a été créée.

Traçons-les-limites est une campagne interactive et dynamique qui vise à engager les Ontariennes et les Ontariens dans un dialogue sur la violence à caractère sexuel. La campagne veut défaire les mythes sur la violence à caractère sexuel, informer l’entourage sur les façons d’intervenir efficacement en toute sécurité et sensibiliser le public ontarien sur la violence à caractère sexuel sous toutes ses formes.

À l’origine, la campagne Traçons-les-limites a été créée par Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) et l’Ontario Coalition of Rape Crisis Centres (OCRCC). Par la suite, nous avons eu la chance de créer des partenariats avec d’autres organismes comme Egale et White Ribbon.

Au Canada, une femme sur trois vivra une forme de violence à caractère sexuel au cours de sa vie. Il est temps que les Ontariennes et Ontariens tracent les limites. Nous devons travailler ensemble à rendre nos collectivités plus sécuritaires.

 

À propos d’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF)

Fondée en 1988, AOcVF est un regroupement féministe et francophone d’organismes qui travaillent à défaire l’oppression vécue par les femmes. AOcVF vise à sensibiliser la population francophone aux enjeux de violence faite aux femmes. La campagne Voir la violence, qui s’adresse aux femmes aux prises avec la violence conjugale et aux membres de leur entourage, met en relief la violence psychologique, aspect central mais méconnu de la violence conjugale. La campagne Ouvre les yeux, conçue pour un jeune public, aborde les différents signes avertisseurs de violences et ses formes ainsi que des façons d’intervenir, et différencie les relations saines des relations malsaines. Pour conscientiser la population francophone aux divers enjeux liés à la violence faite aux femmes, l’Institut de formation en matière de violence faite aux femmes propose une panoplie d’ateliers de formation gratuits qui mènent vers des attestations de réussite.

AOcVF fournit également des services juridiques. Le Centre juridique pour femmes de l’Ontario offre des consultations gratuites pour toute femme francophone aux prises avec la violence conjugale en Ontario, et la campagne Femmes ontariennes et droit de la famille (FODF) présente des renseignements en langage clair sur le droit de la famille en Ontario sous forme de capsules audio et vidéo, de tutoriels et de webinaires.